Le Management est une question d’émotions – Episode 2

Cela fait à peine 3 mois que vous êtes arrivée dans une entreprise à forte renommée après un processus de recrutement long et stressant face à une dizaine de concurrents. Vous commencez tout juste à prendre vos marques et à instaurer une convivialité dans votre équipe et vous voilà confrontée à votre premier cas de conscience : Votre supérieur(e) vous demande de travailler sur un dossier client prioritaire à rendre dans une semaine et il vous manque des informations. Pire, cette mission demande certaines connaissances en informatique que vous n’avez pas.

Quand votre sentiment d’illégitimité fragilise votre bon sens

En même temps, vous le saviez en postulant sur ce poste : Vous n’avez pas le niveau requis sur toutes les compétences demandées, ils vous ont retenue car ils vous donnent une chance de faire vos preuves. C’est votre personnalité et votre motivation qui ont fait la différence mais ils ne vont pas être dupes bien longtemps : ils vont découvrir le pot aux roses une fois ce dossier rendu incomplet.

Vous pourriez demander l’aide de Jean-Marc, un de vos collaborateurs ingénieur qui vous ferait gagner un temps fou mais il est hors de question de montrer vos failles, vous risqueriez de perdre la face et votre job. En tant que Manager, vous devez maîtriser tous les outils et tous les sujets. Votre boss vous a fait une demande et vous allez y répondre, comme une grande.

Une prise de décision sous le coup de l’émotion impacte votre productivité et celle de votre équipe

Après une semaine à ne plus manger tellement l’angoisse vous a rongée, après avoir sollicité une aide extérieure payante sur la partie informatique afin de ne pas subir d’humiliation et après vous êtes confinée volontairement dans un box du 5ème étage pour mener à bien votre mission sans être déconcentrée, vous rendez le dossier à votre patron(ne) qui s’étonne : « J’ai croisé Jean-Marc qui m’a dit ne pas être au courant du dossier, comment cela se fait-il ? ». Vous devenez soudain rouge écarlate, balbutiant des mots inaudibles dans une argumentation sans queue ni tête.

Vous réalisez alors que votre supérieur(e) attendait un travail collectif sur ce dossier nécessitant l’expertise d’une partie de l’équipe. Vous teniez à justifier votre place dans l’entreprise, finalement vous avez démontré votre difficulté à déléguer efficacement. Résultat : votre patron(ne) vous demande de peaufiner le projet avec Jean-Marc qui, de son côté, est vexé que vous ne l’ayez pas sollicité et qui a fait part à toute l’équipe de vos difficultés à partager les informations.

Vous vous questionnez alors : qu’aurais-je dû faire différemment ?

Une simple émotion refoulée est souvent à l’origine de comportements inadaptés

Et si vous remontiez le film jusqu’au début ? Vous constaterez alors que l’élément déclencheur est une émotion. Une simple émotion : La peur. Celle de ne pas être à la hauteur, d’être considérée comme illégitime à votre poste par votre équipe et vos supérieurs.

Oui. Une simple émotion peut avoir un effet boule de neige et des répercussions néfastes sur vous et votre entourage si vous ne l’identifiez pas dès le départ et si vous n’adoptez pas un comportement adapté. Les compétences représentées dans le cas précis sont l’estime de soi (Amour propre) ainsi que l’expression émotionnelle qui font partie de la roue de l’Intelligence Emotionnelle.

Car dès lors que vous gagnez en confiance en vous (et en vos compétences) et que vous parvenez à exprimer vos ressentis et vos besoins en toute transparence, vous êtes plus efficace.

Qui a dit qu’un Manager devait réaliser le travail à la place de ses collaborateurs ? Qui a décrété qu’un chef d’équipe devait savoir faire tout ce que son équipe est capable de gérer ? Mis à part vous, personne. Manager c’est avant tout guider, montrer la direction, expliquer les objectifs. On ne vous en voudra pas si vous n’êtes pas une as du tableur Excel mais que vous avez une vision stratégique infaillible. Un bon Manager sait s’entourer de collaborateurs aux compétences complémentaires aux siennes. Et si vous avez été recrutée à ce poste-là, c’est aussi parce que l’équipe a besoin d’un profil comme le vôtre.

Alors, êtes-vous toujours convaincue que les émotions n’impactent pas vos performances en entreprise ?

Partager l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Lire d'autres articles...